L’épiphanie, dans bien des pays catholiques d’Europe centrale, est l’occasion de procéder à la bénédiction des maisons par le marquage d’un linteau ou d’une porte d’entrée et, si possible, par un prêtre ou sinon par le chef du foyer. Cette tradition remontant au moyen âge, pratiquée également dans la chrétienté d’Orient et qui n’est pas sans rappeler la vieille tradition hébraïque encore connue sous le nom de Mezzouza. Il s’agit d’une tradition simple à reproduire chez soi et qui ne manque pas de vertus pour l’instruction à la piété, notamment des jeunes enfants, pour l’édification même du foyer. C’est facile : il vous suffit de prendre une craie de la couleur de votre choix est d’écrire les caractères suivant sur le linteau ou la porte de votre entrée principale :

20 + C + M + B + 17

Ces lettres ont deux significations. Elles rappellent certes les initiales des noms des rois mages : Caspar, Melchior et Balthazar, qui virent visiter Notre Seigneur Jésus Christ en Sa demeure natale à Bethléem, selon la prophétie de Michée 5-1. Mais surtout, ces lettres signifient la phrase suivante en latin : « Christus Mantionem Benedicat », Que le Christ bénisse cette maison. Les chiffres représentent l’anno Domini, donc pour l’année 2017, reproduisez la formule ci en haut.

magi

La cérémonie (il ne s’agit pas d’un sacrement) de la bénédiction du foyer et de l’inscription des initiales sur une ou toutes les portes peut être accomplie par un prêtre, si cela est possible, ou bien par le père de famille ou le chef de famille.

b6llgp3ccaahyyl

V / la paix soit dans cette maison
R / et à tous ceux qui y habitent !

 

183812d01d010f081c5c1d543f60ad7d

 

 

Publicités