Pour un catholique, les enseignements fournis par l’éducation nationale sont à 90% impies, abominables, mensongers, immoraux et inacceptables. En voici une nouvelle preuve. L’édition 2016 du manuel d’histoire de classe de 5e des éditions Hachette a choqué un grand nombre de musulmans de France. En effet, on y trouve un chapitre consacré à l’islam et dans un page où l’élève est sensé comprendre le sens du Djihad en islam, on peut lire les choses suivantes :

manuel-histoire-hachette-5e-2016

Il convient tout d’abord de signaler que les références des versets ne sont même pas les bons et la citation elle-même semble est un condensé de plusieurs sourates qui en effet, dans le Coran, appellent au meurtre des chrétiens. Cela est indéniable. Mais la question que tout catholique français doit se poser est : « à quel jeu jouent les pédagogues de l’éducation nationale » ? Comment se fait-il que la république Charlie joue à la fois le jeu du multiculturalisme, de la « tolérance » et de l’ultra-libéralisme moral, et s’applique désormais à « enseigner », ou plutôt à « proposer » aux élèves des enseignements sur l’islam hors de tout préalable moral ? Il y a là des stratégies d’ingénierie sociale dont nous devons tous nous inquiéter. 

Car, si un catholique dénonce effectivement l’islam comme étant ce qu’il est, une fausse religion dont le livre contredit toutes les Saintes Ecritures, en particulier l’Injil [l’Evangile] dont le coranprétend être l’aboutissement et la confirmation, un catholique, surtout s’il ne possède pas assez d’érudition, doit absolument se méfier, voire éviter les présentations critiques ou apologétiques de l’islam proposées par des non-catholiques (païens, athées, juifs, etc.) où sont répandues bien souvent des arguments libéraux et progressistes incompatibles avec une critique catholique, c’est-à-dire soumise à l’autorité pure de l’enseignement infaillible de l’Eglise catholique.

Très justement, parcourons encore plus en avant cet infect manuel scolaire. Quelques pages plus loin, on y trouve « l’enseignement » sodomite suivant :

15781250_1227115230700484_757840591403455210_n

Voici donc ce à quoi travaillent les élites mondialistes en France, après avoir génocidé, persécuté et réduit les catholiques à un infime nombre pendant deux siècles, et plus encore avec la complicité de la secte Vatican II, les élites de la république enseignent donc une identité de la France qui est essentiellement contraire à ce qu’est essentiellement la France, à savoir une société catholique, dont les lois sont fondés sur les lois morales de l’Eglise. Ici, il est enseigné aux élèves que « En France, on est libre de se tenir la main et de s’embrasser dans la rue, même si on est du même sexe. » Non, la société impie et apostate du régime républicain impose cela, mais en aucun cas, la France, dans son essence catholique, ne tolère de telles choses.

Mais voyez plutôt où veulent en venir ces infects propagandistes du régime républicain : d’une façon ou d’une autre, il ne peut y avoir que deux conséquences à de telles politiques :

  • D’une part, cela repend encore davantage de risques de conflits sociaux, au sein même des cours d’écoles qui sont déjà passablement dégradées par l’immoralité des jeunes gens (tolérée voire encouragée par des parents indignes et apostats).
  • D’autre part, cela en réalité ne peut que conduire à placer peu à peu l’islam comme seule barrière ou norme morale encore valable dans ces sociétés occidentales où la secte novus ordo passe aux yeux du plus grand nombre pour l’Eglise catholique. Conduisant à radicalisations, conversions de français ou de françaises apostats attirés par l’offre identitaire, spirituelle et morale que semble leur fournir l’islam. Enseigner que la France est une société où l’on fait la promotion publique de la sodomie, ne peut que justifier d’autres terroristes islamistes à commettre des actions contre ce qu’ils pensent être la France.

Nous voyons à quel point la société « française », c’est-à-dire celle du régime républicain, apostat, impie, antichrétien et mondialiste, est délétère.

Nous voulons terminer enfin sur un commentaire destiné à nos voisins musulmans de France. C’est par l’un d’entre eux que nous avons été informés de la présence de ces enseignements dans les livres d’histoire de classe de 5e. Nous l’avons déjà dit, la plupart des musulmans de France sont profondément libéraux, exactement à la manière du troupeau qui a suivi et continue de suivre la secte novus ordo et leurs antipapes. Oui, ils sont profondément libéraux, très intégrés en fait, aux standards de pensée de la société laïque et la plupart d’entre eux ne supporterait sans doute pas de vivre plus d’une journée dans la société islamique algérienne des années 1810 par exemple. Leur pitié apparente ne doit pas tromper : ils conservent des usages devenus plus culturels que cultuels, là encore, à l’instar de beaucoup de « chrétiens » qui sont encore trompés par la secte Vatican II.

Mais quand ces musulmans de France affirment, comme cette brave personne qui nous a signalé l’affaire, que : « L’éducation nationale fait l’apologie du terrorisme dans ses manuels scolaires!? » ou encore que : « La vérité c’est que : dans la Sourate IV (an-Nisaa) du Coran, mentionnée comme référence dans cette définition galvaudée/déformée du djihad, aucun verset de ce type n’existe! », nous devons leur répondre énergiquement : Faux, archifaux. Ou bien vous êtes musulman et vous croyez dans le Coran, ou bien vous n’êtes pas musulman. Nous avons dit que les propagandistes athées de l’éducation nationale ont un tel mépris pour les religions qu’ils n’ont même pas pris la peine de fournir les références exactes des versets en question. Or, si un musulman doit croire tout ce que lui enseigne le Coran comme divinement révélé, comme un musulman peut-il nier que :

Coran 4-89 enseigne que : « Ils aimeraient vous voir mécréants comme ils ont mécru: alors vous seriez tous égaux! Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur » ?

Amis musulmans, si vous niez vous-même ce qu’enseigne le Coran, c’est que nous n’êtes plus musulmans. Nous en sommes d’ailleurs convaincus, pour la plupart d’entre vous qui êtes en France ou ailleurs, vous n’êtes tout simplement plus musulmans, et vous êtes choqués quand on vous met sous le nez telle ou telle sourate du Coran qui vous semble aberrante. Nous sommes d’accord : l’éducation nationale joue clairement une stratégie de propagande en lien avec la stratégie de la tension actuelle. Mais par contre, cela ne peut en aucun cas vous permettre de nier que le Coran enseigne des choses que vous nous ne toléreriez pas une seconde. La preuve en est que le Coran affirme qu’il est un droit révélé divinement pour un mari musulman, qu’il puisse avoir quatre épouses dans le même temps et une infinités de concubines, à condition qu’elles soient ses esclaves ou captives de guerre. Cela est entièrement confirmé par les plus éminents professeurs de l’université d’Al-Ahzar, comme Souad Saleh :

Le problème pour vous, bien sûr, c’est que l’islam n’a aucune autorité, n’a aucune unité. Le Coran n’a fondé aucune autorité solide du point de vue de la foi et de la morale, si bien que toutes les sectes de l’islam peuvent se revendiquer légitimement comme les vraies voies du salut islamique. Et les salafistes et autres « extrémistes » sont plus logiques et moins hypocrites que vous, musulmans libéraux. Or, les Saintes Écritures, dans Matthieu 16-18 et Luc 22-32 nous disent bien que Notre Seigneur Jésus Christ a institué une Eglise indéfectible et infaillible sur son premier apôtre Pierre, dont sa succession enseignerait toujours de façon infaillible. Bien sûr, vous prétendez respecter les Saintes Écritures, tout en affirmant avec le Coran, que les chrétiens auraient falsifié les Saintes Écritures (bien que le même Coran affirme que cela est impossible), nous attendons toujours que l’un d’entre vous nous apporte le vrai Evangile. En Attendant, voici ce que nous enseigne l’Injil, Gloire à Dieu :

Galates 1-9 : Non pas qu’il y ait un autre Evangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l’Evangile de Christ. Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Evangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème! Nous l’avons dit précédemment, et je le répète à cette heure: si quelqu’un vous annonce un autre Evangile que celui que vous avez reçu, qu’il soit anathème!

Inutile de nous parler de contextes historiques, ce qui est l’argument classique des musulmans libéraux et sans connaissance de leur propre religion, en particulier les nord-africains. Voici ce qu’enseigne votre Coran et nous pourrions y passer la nuit avec d’autres faits indubitables :

Coran 23:5‑6 5 – « et qui préservent leurs sexes [de tout rapport], si ce n’est qu’avec leurs épouses ou les esclaves qu’ils possèdent, car là vraiment, on ne peut les blâmer. »

Coran 33:50 50 « Ô Prophète! Nous t’avons rendue licites tes épouses à qui tu as donné leur mahr (dot), ce que tu as possédé légalement parmi les captives [ou esclaves] qu’Allah t’a destinées […] Nous savons certes, ce que nous leur avons imposé au sujet de leurs épouses et des esclaves qu’ils possèdent, afin qu’il n’eût donc point de blâme contre toi. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. »

A propos, la plupart d’entre vous, musulmans de France, ne toléreriez pas un seul instant des situations de polygamie permises de droit divinement révélé par le Coran 4-3 :

 Coran 4- 3 : Et si vous craignez de n’être pas justes envers les orphelins,… Il est permis d’épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n’être pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou des esclaves que vous possédez. Cela, afin de ne pas faire d’injustice (ou afin de ne pas aggraver votre charge de famille). »

Et ne venez pas nous dire qu’il s’agit là de dispositions qui « favoriseraient » la femme en islam. Pour nous catholiques, c’est une preuve de plus que le Coran est un livre hérétique enseignant toutes choses contraires aux Saintes Ecritures, Torah comme Evangile :

Malachie 2:14-16 : Et vous dites: Pourquoi?… Parce que l’Éternel a été témoin entre toi et la femme de ta jeunesse, A laquelle tu es infidèle, Bien qu’elle soit ta compagne et la femme de ton alliance.

Matthieu 5-32 : Mais Moi, Je vous dis que celui qui répudie sa femme, sauf pour cause d’infidélité, l’expose à devenir adultère, et que celui qui épouse une femme répudiée commet un adultère.

Matthieu 19:8,9 : Il leur répondit: C’est à cause de la dureté de votre coeur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes; au commencement, il n’en était pas ainsi. (cf. Genèse 1:26,28 et 2:18,24)

1 Corinthiens 7:11 : si elle est séparée, qu’elle demeure sans se marier ou qu’elle se réconcilie avec son mari, et que le mari ne répudie point sa femme.

Genèse 24,1-67 :  « Il n’avait pas encore fini de parler que Rebecca sortit, sa cruche sur l’épaule. Elle était la fille de Bethuel, fils de Milca, femme de Nachor, le frère d’Abraham. C’était une jeune fille très belle. Elle était vierge, aucun homme n’avait eu de relations avec elle. Elle descendit à la source, remplit sa cruche et remonta. Le serviteur courut à sa rencontre et dit: «Laisse-moi boire un peu d’eau de ta cruche.» Elle répondit: «Bois, mon seigneur» et s’empressa de descendre sa cruche sur sa main et de lui donner à boire. »

Alors, comment osez-vous encore affirmer que l’islam vous donne de parfaits commandements de justice ? En vérité, vous ignorez vraiment ou voulez ignorer ce qui est contenu dans ce livre que vous dites divinement révélé et votre « prophète » Mohammed, que vous tenez comme « un parfait exemple de vie et de piété » vous semblerait aujourd’hui être le plus abominable des malfaiteurs, selon vos standards actuels. Lisez donc l’un de nos articles à propos de la perfection du mariage chrétien.

Donc, vous avez raison de parler de propagande. Nous sommes d’accord sur ce point. Mais alors, vous devriez comprendre le plus rapidement possible que l’islam ne peut pas être la vraie religion instituée par Dieu sur Terre (Matthieu 16-18), puisque l’islam nie la Divinité de Notre Seigneur Jésus Christ telle qu’elle est clairement enseignée dans l’Evangile, notamment par Saint Yahya :

Jean 1.14 : La Parole a été faite chair et elle a habité parmi nous.

1 Jean 5.20 : Et nous sommes dans le Véritable en son Fils Jésus-Christ. C’est lui le Dieu véritable et la vie éternelle.

Colossiens 1.15 : Il est l’image du Dieu invisible.

Jean 10.36 : Celui que le Père a sanctifié et envoyé dans le monde, vous lui dites : Tu blasphèmes. Parce que j’ai dit : Je suis le Fils de Dieu.

Mat 16.16 : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.

Egalement dans Psaume 2.6-12,  Psaume 45.7-8, Heb 1.8-9, Heb 1.13, par les prophètes de la Torah dans Esaïe 9.5-6, Jérémie 23.5-6, Mic 5.2, Zac 13.7, etc. Là encore, nous pourrions y passer la nuit.

Musulmans, convertissez-vous à la sainte religion catholique, devenez chrétiens au plus tôt, en particulier vous autres algériens, qui avez renié la foi de vos pères, vous dont la province à reçu l’Evangile [sans aucun coup d’épée, ni imposer quoi que ce soit] avant même le nord de la Gaule, vous dont le pays a fourni aux IIe et au IIIe siècle des centaines de glorieux martyrs, vous dont le pays a été le bastion de l’Eglise catholique pendant 6 siècles, avant que les troupes mahométanes ne viennent ravager vos églises, massacrer vos frères, violer vos femmes et capturer vos enfants. Voici ce qu’en dit un grand historien musulman du XIVe siècle, En-Noweiri, cité dans L’héritage chrétien en Afrique du Nord, Une étude historique à partir du premier siècle jusqu’au Moyen Âge de Robin Daniel (1992) :

« De Tanger, Oqba se dirigea du côté du midi, vers le Sous el Adna, jusqu’à ce qu’il atteignît une ville nommée Taroudannt. Là, il rencontra les premières troupes berbères et les mit en déroute après un combat sanglant. Sa cavalerie se mit à la poursuite des fuyards et pénétra dans le Sous el Adna. Les Berbères [qui étaient encore chrétiens pour la plupart, ndlr] se réunirent alors en nombre si grand qu’Allah seul pouvait les compter ; mais Oqba les attaqua avec un acharnement inouïIl en fit un massacre prodigieux et s’empara de quelques-unes de leurs femmes, qui étaient d’une beauté sans égale. On rapporte qu’une seule de leurs jeunes filles fut vendue, en Orient, pour mille pièces d’or. Ayant continué sa marche, il vint jusqu’à l’océan Atlantique, sans avoir trouvé de résistance, et il entra dans la mer jusqu’à ce que l’eau atteignît le poitrail de son cheval. Levant alors la main vers le ciel, il s’écria : ‘Seigneur ! Si cette mer ne m’en empêchait, j’irais jusque dans les contrées éloignées et dans le royaume de Dou-’l-Carnein (celui qui a deux cornes, le Coran nomme ainsi Alexandre le grand, ndlr), en combattant pour ta religion, et en tuant ceux qui ne croient pas à ton existence ou qui adorent d’autres dieux que toi ».

Musulmans : abonnez-vous à notre site Argentinat, consultez nos rubriques où vous trouverez reproduits les enseignements infaillibles des Saintes Écritures et de l’Eglise divinement instituée par Notre Seigneur Jésus Christ, vous y comprendrez aussi que la secte Vatican II qui se fait passer pour l’Eglise catholique depuis 1958 n’est qu’une fraude, ainsi que leurs antipapes. L’Eglise, même en l’absence d’un pape encore élu (nous prions pour que cela arrive bientôt, Si Dieu veut), est indéfectible (elle durera jusqu’à la fin des temps et le retour du Christ) et son enseignement infaillible (un pape ne peut pas enseigner d’hérésies), selon là encore, les Saintes Écritures (Matthieu 16-18 et Luc 22-32 entre autres).

Pax Christi + Yawm Al Masihi pour Argentinat.

 

 

 

Publicités