Nous avons rapporté il y a quelques jours cette lamentable affaire dans laquelle un rebelle islamiste de Damas, [membre du groupe « modéré » Fatah al-Sham (Al Nusra), dont le ministre Fabius disait qu’ils faisaient du « bon boulot »] avait envoyé ses propres filles de 7 et 9 ans commettre un attentat-suicide à la ceinture explosive dans un commissariat. L’ainée, la petite Fatima, est morte ainsi après avoir été envoyée par ses parents au lieu-dit, où la ceinture explosive qu’elle portait a été activée à distance. Il semble même que la petite ait tenté de ne faire aucun mort en demandant à se rendre aux toilettes. Seuls trois policiers furent alors blessés, mais la malheureuse est décédée. Sa sœur, Islam, a échappé à ce sort tragique, ayant été interpellée à temps.

Or, il a été confirmé aujourd’hui que ce terroriste, répondant au nom Abu Nimr Al Suri (en réalité son nom exact est Abdul Rahman Shaddad) a été tué dans un affrontement hier soir à Damas entre factions islamistes adverses, le jour même de Noel.

c0ia_huw8aaihew

Une fin digne de ce triste personnage, qui est également connu pour être impliqué dans l’assassinat du célèbre acteur syro-palestinien Mohammed Rafea, lequel, patriote fidèle, avait clairement dénoncé les collusions entre les groupes rebelles islamistes et les grandes puissances (USA, UE, pétro-monarchies, médias globalistes…).

Matthieu 18-6 : Mais, si quelqu’un scandalisait un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu’on suspendît à son cou une meule de moulin, et qu’on le jetât au fond de la mer.

Romains 12.19 : Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère; car il est écrit : A moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur. (Voir aussi Deutéronome 32:35.)

Coran, Al-Baqarah 190 : Et tuez-les, où que vous les rencontriez; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association est plus grave que le meurtre. 

Gloire à Dieu. Qu’Il ait pitié de ces âmes misérables.

 

Publicités