Scènes insolites à Lund, en marge de la réunion œcuménique entre l’église novus ordo et l’église luthérienne de Suède et très peu relayées comme on le comprend : un groupe de conservateurs ont organisé une « procession » où ils défilèrent avec des pancartes en anglais et en suédois sur lesquelles on pouvait lire : « La vraie paix c’est écouter Notre-Dame de Fatima », « Obéissez à Notre-Dame de Fatima, consacrez la Russie », « il ne faut pas cacher la vérité catholique », « Comment une célébration de la révolte pourrait-elle apporter l’unité? » etc.[1]

Plusieurs faits intéressants :

  • L’opposition à François devient de plus en gênante de la part de ces conservateurs et traditionnalistes qui le considèrent néanmoins comme pape valide. Gênante ? Parce qu’elle dure depuis trop longtemps et qu’elle met en relief les contradictions manifestes, mais surtout internes de l’église novus ordo.
  • Ces processionnaires, probablement proches de l’association de Nicholas Gruner[2] et autres apologistes novus ordo autorisés du message de Fatima, commettent toutes les erreurs classiques des conservateurs et traditionnalistes qui tiennent François et la religion novus ordo pour de vrais papes et rites de l’Eglise catholique.
  • D’abord, ignorance ou incohérence doctrinale qui les empêchent de comprendre la situation actuelle de l’Eglise. Pourtant, on devrait méditer plus que jamais sur l’une des sources doctrinales des plus claires, des plus nettes, des plus excellentes, s’il était possible d’en fournir une meilleure qu’une autre : la déclaration ex cathedra de Paul IV dans Cum ex Apostolatus , qui prévient précisément tout cas d’usurpation de la visibilité de l’Eglise, de la grave erreur de tenir un pape comme hérétique et de l’impossibilité qu’un pontife puisse enseigner la moindre erreur sur la foi et la morale : « …Si jamais il advient qu’un évêque, même ayant fonction d’archevêque, de patriarche ou de primat; qu’un car­dinal de l’Église romaine, même légat; qu’un souverain pontife même, avant leur promotion ou leur élévation au cardinalat ou au souverain pontificat, ont dévié de la foi catholique ou bien sont tombés dans quelque hérésie, la promotion ou l’élévation, même si cette dernière a eu lieu avec l’assentiment unanime de tous les car­dinaux, est NULLE, INVALIDE, VAINE…» (Paul IV, Cum ex apostolatus )
  • Rébellion publique contre le pape (c’est-à-dire celui qu’ils tiennent pour tel) : l’intention des processionnaires ici est bien de critiquer l’action du « pape », comme s’il était possible qu’un vrai pape catholique, à l’enseignement doctrinal infaillible, même s’il n’était pas lui-même impeccable, puisse se livrer à de pareilles réunions, à de pareilles déclarations, à de pareilles hérésies condamnées depuis des siècles par l’Eglise.
  • Enfin, ignorance ecclésiologique typique des confusions terribles que l’on trouve répandus dans les milieux conservateurs ou traditionnalistes : une bonne fois pour toutes, l’excellent pape, sa sainteté Pie XII a bel et bien consacré la Russie au cœur immaculé de Marie dans sa lettre apostolique Sacro Vergente Anno du 7 Juillet 1952[3], conformément aux prophéties et demandes du même message de la Dame, où elle indiquait, à propos de cette consécration, « qu’elle sera faite, mais que ce sera tard ». Pourtant, certains traditionnalistes n’ignorent pas cette consécration de Pie XII. Mais d’autres, par excès, affirment aussi que Jean-Paul II en aurait fait de même en 1984, ce qui n’est pas exact pour deux raisons : Jean-Paul II n’était manifestement pas un pape valide, aussi, sa consécration n’a aucune valeur, enfin il s’agissait d’une consécration beaucoup plus ambiguë, faite au rappel de la fausse « sœur » Lucie, une autre réalité de Fatima que bien peu connaissent.

Pour le reste, ces gens seraient dans le vrai. Il est exact et évident que cette réunion œcuménique est une terrible hérésie. L’archevêque d’Astana, Mgr Schneider, connu pour sa critique virulente du synode de 2015 sur lequel soufflait « l’esprit de satan », s’est lui aussi signalé dans un entretien accordé le 31 Octobre au média américain Life Site[4], alors que le dit Francois supervisait une « messe » commune avec les hérétiques protestants. Schneider y a rappelé le plus simplement du monde la doctrine de l’Eglise au sujet de telles réunions œcuméniques « Nous disposons déjà d’une réponse infaillible aux erreurs de Martin Luther : le concile de Trente. L’enseignement du concile de Trente sur les erreurs de Luther, je le répète, sont infaillibles, ex cathedra. » Mais comment alors, le même Schneider peut-il tenir le magistère œcuménique de Vatican II comme le magistère de l’Eglise catholique, quand le premier contredit en actes et paroles tout ce que le second a toujours défendu en accord avec les Saintes Ecritures ? Et alors que le magistère de l’Eglise catholique, parfait et infaillible car inspiré du Saint-Esprit, définit si clairement, sous Paul IV, Saint Pie V et dans le code canonique de 1917, les cas dans lesquels nous nous trouvons depuis plus de 60 ans ? A cela, Schneider répond faiblement : « Et les déclarations du pape dans l’avion ne sont pas ex cathedra ». Certes, mais Athanasius Schneider, comprend-il vraiment ce que constitue le magistère ordinaire et extraordinaire de l’Eglise, où feint-il de l’ignorer devant l’absurde évidence ? Le même Schneider nous dit encore, commentant toujours le voyage œcuménique de François à Lund et à propos du dialogue interreligieux : « En effet, il faut parler aux autres. Mais, lorsque je parle avec quelqu’un qui est dans l’erreur, si je veux vraiment faire acte d’amour, je dois aider cette personne dans l’erreur à sortir de l’erreur ».

Une parole bien juste, encore une fois, mais que ces conservateurs et traditionnalistes du novus ordo feraient bien de d’appliquer à eux-mêmes.

[1] http://www.medias-presse.info/francois-en-suede-les-catholiques-en-procession-demandent-comment-la-revolte-protestante-pourrait-apporter-la-paix/63844

[2] On peut lire ici que ce soi-disant « croisé » de Fatima, prétendu expert le plus compétent sur le sujet, ignore même que la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Notre Dame a bien été réalisée par s.s. Pie XII. http://wordpress.catholicapedia.net/la-soi-disant-prediction-du-pere-amorth-nouvelles-du-pere-nicholas-gruner/

[3] https://w2.vatican.va/content/pius-xii/it/apost_letters/documents/hf_p-xii_apl_19520707_sacro-vergente-anno.html

[4] https://www.lifesitenews.com/news/bishop-schneider-church-has-already-addressed-errors-of-luther

Publicités