L’abbé Maury, qui n’était pas encore cardinal, vint chez moi pour me dire que le Pape voulait que je fisse son portrait ; je le désirais infiniment ; mais il fallait que je fusse voilée pour peindre le Saint-Père, et la crainte de ne pouvoir ainsi rien faire dont je fusse contente m’obligea à décliner cet honneur. J’en eus bien du regret, car Pie VI était encore un des plus beaux hommes qu’on pût jamais voir.

Elisabeth Vigée-Lebrun, artiste-peintre, réfugiée à Rome après les massacres de la révolution en France.

14591629_1748432858752202_6566749776539020477_n

Publicités