Mots-clefs

, , , , , ,

En 2015, « l’évêquesse » protestante luthérienne de Stockholm, Eva Brunne, ancienne activiste d’extrême-gauche, puis du parti social-démocrate, lesbienne militante « mariée » à une femme « pasteure » luthérienne, avait proposé à une église de son diocèse de retirer les croix et d’installer des panneaux indiquant la direction de la Mecque pour les fidèles musulmans. La première femme ouvertement lesbienne à être ordonnée « évêque » par l’église de Suède en 2009, qui a notamment un jeune garçon avec son « épouse » prêtre Gunilla Linden, a lancé cette suggestion pour que les croyants des autres religions se sentent accueillis dans l’église.

Lors d’une conférence donnée à l’église de la mission des marins, dans les docks de Stockholm, elle a qualifié les invités musulmans d’« anges », encourageant le pasteur en place à les accueillir le mieux possible. C’est-à-dire en escamotant ce qui rappelle par trop l’identité chrétienne du lieu.

brunne-evequesse-lesbienne-retirer-croix-eglise-ajouter-symboles-musulmans-e1444145647670
Plus tard, sur son blog, Eva Brunne devait affirmer qu’un prêtre qui retire les croix de son église et la prépare à l’accueil de fidèles musulmans n’en est pas moins un bon défenseur de la foi. Pire : un refus montrerait une « avarice » condamnable à l’égard des croyants des autres religions. De toute façon, a-t-elle souligné, il existe bien des salles de prière interreligieuses dans les aéroports ou les hôpitaux.

Ici, Eva Brunne (peut-être avec sa "partenaire" lesbienne) à la marche des fiertés homosexuelles de Stockholm, 2013.

Ici, Eva Brunne (peut-être avec sa « partenaire » lesbienne) à la marche des fiertés homosexuelles de Stockholm, 2013.

Sa proposition a provoqué de nombreuses réactions, même de la part de ses confrères de la secte luthérienne, pourtant passablement progressistes :

Le père Patrik Pettersson, également pasteur dans le diocèse, a rappelé qu’il était impossible de comparer une église consacrée à une quelconque salle de prière d’aéroport. « J’aurais pensé qu’un évêque soit capable de faire cette différence », a-t-il affirmé.

Lire la suite sur Réinformation TV, Breitbart , Hantisverige

On apprend également, dans un article de Challenges, que :

Selon l’Eglise luthérienne, 45% des 4.473 offices de pasteur en Suède étaient occupés par des femmes en 2010. L’Eglise du pays scandinave autorise l’ordination des femmes depuis 1960 et célèbre des mariages entre personnes de même sexe depuis 2009.

Dans ce même article, on y lit de nombreuses déclarations récentes de l’hérétique Eva Brunne à propos de l’activisme féministe et progressiste entre luthériens suédois et l’Eglise novus ordo. Eva Brunne milite fortement auprès de l’actuel occupant du Vatican en faveur de l’ordination des femmes. Elle déclare à ce sujet :

« Je sais qu’il y a beaucoup de femmes catholiques éduquées qui feraient de remarquables ecclésiastiques ».

Source : Challenges

Publicités