Mots-clés

, , , ,

(Kehl-am-Rhein, 25 octobre 2016) – La vidéo qui suit a été publiée sur le site internet officiel du diocèse « catholique » de Rothenburg-Stuttgart le 30 septembre dernier. On peut y entendre le « théologien » allemand Eckhard Raabe (bombardé « théologien populaire » selon le Tagblatt…) raconter cette fameuse histoire (qui remonte à trois ans, ndlr) à propos de ces deux nonnes apostates ayant tourné lesbiennes et quitté leur cloître afin de se « marier », « civilement », nous rassure le grand docteur en morale. Raabe ne se contente pas de commenter : extrêmement enthousiasmé, il fait un véritable plaidoyer des pratiques homosexuelles et espère, à l’instar des deux femmes en question, que « l’Eglise catholique » acceptera un jour les homosexuels et leur permettra de se marier à l’Eglise.

Parmi les pays d’Europe occidentale, l’espace germanophone est incontestablement celui qui compte le « clergé » le plus progressiste, notamment sur les questions d’homosexualité. Le clergé allemand libéral du milieu du XIXe siècle jusqu’à Vatican II, fournira parmi les pires « théologiens » de l’église Vatican II, tels Hans Küng. Il ne faut pas s’ettoner que l’Allemagne est menacée de réelle submersion démographique, mais surtout religieuse.

Quoiqu’il en soit, comme le notent les journalistes du Tagblatt, qui ont relayé la vidéo, tout comme les sites homosexualistes militants, l’évêque novus ordo du lieu, Gebhard Fürst, n’y a rien trouvé à redire, bien au contraire.

Source : Tagblatt, Novus Ordo Watch, LifeSiteNews

Publicités