Mots-clefs

, , , , ,

[Strasbourg, 23 octobre 2016] – Le maire socialiste du IIIe arrondissement, M. Pierre Aidenbaum, a annoncé le 24 septembre 2016, dans Le Parisien, vouloir changer le nom du « Square du Temple » en « Square Elie Wiesel ». Des aspects du grand remplacement qui n’électrisent pas vraiment les opinions populistes, mais quelques riverains du IIIe atour de l’association « Marais-Temple » se sont tout de même mobilisés, sans doute en vain, car le square a finalement été débaptisé le 11 octobre, selon Paris Vox.

On peut voir ici tout à droite M.Pierre Aidenbaum, Maire du 3e arrondissement de Paris en compagnie d'Anne Hidalgo, maire de Paris, Pierre Schapira, adjoint au Maire de Paris, chargé de l’international; l'inéffable Patrick Klugman, Conseiller de Paris. Il s'agissait d'une rencontre fort instructive avec une journaliste du média sioniste Coolisrael, dans laquelle on peut y comprendre la stratégie de réseau de la diaspora sioniste sur le gouvernement de Paris (Source en bas de page).

On peut voir ici tout à droite M.Pierre Aidenbaum, Maire du 3e arrondissement de Paris en compagnie d’Anne Hidalgo, maire de Paris, Pierre Schapira, adjoint au Maire de Paris, chargé de l’international; l’inéffable Patrick Klugman, Conseiller de Paris. Il s’agissait d’une rencontre fort instructive avec une journaliste du média sioniste Coolisrael, dans laquelle on peut y comprendre la stratégie de réseau de la diaspora sioniste sur le gouvernement de Paris. Le titre de l’article est d’ailleurs opportunément titré : « le chemin de la mairie de Paris passe par Israel ». (Source en bas de page).

Louis XVII, âgé de dix ans, s'éteint de maladie le 8 juin 1795, à l'issue d'une réclusion injustifiée et inhumaine de deux ans et dix mois dans la Tour du Temple. Cette dernière, aujourd'hui disparue, se trouvait entre le square du Temple et la mairie actuelle du IIIe arrondissement de Paris.

Louis XVII, âgé de dix ans, s’éteint de maladie le 8 juin 1795, à l’issue d’une réclusion injustifiée et inhumaine de deux ans et dix mois dans la Tour du Temple. Cette dernière, aujourd’hui disparue, se trouvait entre le square du Temple et la mairie actuelle du IIIe arrondissement de Paris.

On peut lire dans le média parisien Paris Vox :

« Suite à une proposition du Conseil de Paris, le square du Temple a été débaptisé pour être désormais dédié à l’écrivain et philosophe américain, Elie Wiesel.  Cette décision ne fait pas l’unanimité et de nombreux riverains estiment que c’est part de l’histoire du quartier et même du pays qui disparaît ainsi. Le square du Temple rendait en effet hommage à un épisode marquant de l’histoire de France, celui de l’Enclos des Templiers. Au XIIIe siècle, ce square était  en effet un immense enclos appartenant aux chevaliers de l’Ordre des templiers, sur lequel ils érigèrent un beau palais en 1667. Devenu bien national pendant la Révolution française, la « prison du Temple » est la dernière antichambre de Louis XVI et du dauphin Louis XVII avant leur mise à mort. Transformé en couvent, puis en caserne, le palais est finalement détruit pour laisser place à un jardin aménagé lors des grands travaux d’Haussmann en 1857. L’opportunité de gommer un tel héritage historique au profit d’une personnalité étrangère controversée apparaît fortement discutable pour un grand nombre d’habitants du quartier. Elie Wiesel  le disait lui-même : « Un homme sans passé est plus pauvre qu’un homme sans avenir. »

La Tour du Temple restituée à son emplacement d’origine. © TEMPLE DE PARIS

La Tour du Temple restituée à son emplacement d’origine. © TEMPLE DE PARIS

Une initiative de quelques parisiens autour de l’association Marais-Temple s’est immédiatement déclenchée cette semaine. On peut lire leur déclaration sur le site de pétitions en ligne « change.org » :

 » Cette décision, si elle était appliquée, effacerait le souvenir de l’Enclos du Temple qui fut construit sur un vaste terrain donné à l’ordre du Temple vers 1170. Le Trésor royal français fut conservé dès 1146 à la tour du Temple, et donc gardé par les templiers. En 1667, les murailles qui dessinent l’Enclos dans le territoire parisien sont abattues au profit d’hôtels particuliers et de maisons locatives occupées essentiellement par des artisans. Le donjon subsista et à la Révolution, la famille royale y fut enfermée à partir de 1792. Après la décapitation de ses parents, abandonné, le jeune Louis XVII y mourut à l’âge de 10 ans dans le plus grand abandon. Le donjon fut détruit en 1808 [sous Napoléon Buonaparte, ndlr] mais le jardin du Grand Prieur existe encore et c’est le square actuel du Temple.  Si l’apposition du nom d’Elie Wiesel, prix Nobel de la Paix, décédé le 2 juillet 2016, ne nous paraît pas critiquable en soi, comme pouvant être réservé à un site parisien, en revanche, il est particulièrement contestable de souhaiter vouloir effacer la mémoire du Temple. Une stèle avec le nom des 85 enfants juifs du 3e arrondissement déportés à Auschwitz existe déjà sur la principale pelouse, ce qui ne saurait justifier de débaptiser tout le square. En souvenir de notre Histoire, de la période révolutionnaire, de la famille royale et de l’enfant-martyr (qui hélas symbolise les enfants maltraités d’hier et de demain), maintenons vivace la mémoire du Square du Temple en faisant respecter son nom actuel et en refusant toute autre nom qui sortirait du contexte de ce lieu. »

Source : Change.org , Paris Vox , Coolisrael , Temple de Paris

Publicités