Mots-clefs

En 1622, l’empereur d’Ethiopie (Negus Negest) Susneyos proclame le catholicisme religion d’état après sa conversion par des missionnaires jésuites. L’Ethiopie, avec l’Arménie et la France, est l’un des premiers états dans l’histoire où le roi et la population se convertirent à la foi chrétienne. En 330, Athanase d’Alexandrie fait du syrien Frumence l’évêque de l’Ethiopie. Celui ci convertit le roi Ezana. Au VIe siècle, la montée en puissance du royaume juif du Yémen, sous le roi Dhu Nuwas, menace les chrétiens de la région de l’extermination. L’empereur Justin Ier demande de l’aide à son frère en religion le roi d’Ethiopie Kaleb, qui défait le roi juif Nuwas en 525.

14440869_1742030799392408_1362575906235834809_n

Les éthiopiens constituent, à l’instar des assyriens et des hébreux, l’une des Nations cités dans la Révélation. On les retrouve dans le Nouveau Testament avec les grecs, les galates (celtes d’Asie mineure) et les romains parmi les premiers à rejoindre l’Eglise de Notre Seigneur Jésus Christ (voir la conversion de l’éthiopien par l’apotre Philippe dans Actes 8-26).

14440891_1742026886059466_368167922848108222_n

Ainsi, par l’Ethiopie et plus tard par le Maghreb chrétien des premiers siècles, l’Afrique connaîtra très tôt la bonne nouvelle des Évangiles. Toutefois, la foi chrétienne en Afrique resta longtemps cantonnée en Ethiopie et en Egypte, elle disparut presque totalement en Afrique du Nord à partir du Xe siècle. Les empereurs éthiopiens suivirent le schisme oriental jusqu’au XVIIe siècle, quand l’empereur Susneyos reconnut l’Eglise catholique comme la vraie Eglise fondée par NSJC et institua la religion d’état.

Par Yawm Al-Masihi, pour Argentinat.

 

Publicités