Mots-clefs

, , ,

(Tuskegee, Alabama, USA) – Yvonne Allen, une jeune femme américaine originaire d’Alabama a été forcée par l’administration de l’état d’ôter son voile pour faire la photo devant figurer sur son permis de conduire. Après avoir été moquée par le clerc du comté de Lee, il lui a été répondu que seules les musulmanes avaient le droit dans cet état de se faire photographier de cette manière.

87940818_p

La jeune chrétienne a décidé de porter l’affaire devant un tribunal d’état, aidée par l’ONG ACLU (Union américaine pour les libertés civiles).

«  J’étais atterrée lorsqu’on m’a contraint à enlever mon foulard. Le fait de dévoiler mes cheveux à autrui relève de la désobéissance à Dieu. Je devrais jouir des mêmes droits que les adeptes des autres cultes et ne pas être discriminée pour ma Foi « , a-t-elle souligné, ajoutant dans sa plainte avoir été moquée par le clerc et l’administration du comté de Lee pour être une femme chrétienne voilée. Il lui a été répondu que « seules les musulmanes avaient le droit d’apparaître voilée sur leur document de permis de conduire« .

En effet, l’état de l’Alabama, répondant au lobbyisme communautaire des musulmans et des sikhs, a autorisé pour ces seules communautés le droit d’apparaitre voilés sur les documents officiels du type permis de conduire à condition que le visage de la personne apparaisse clairement sur la photographie.

Yvonne Allen et l’ACLU sont donc fondés pour attaquer l’administration de l’état pour discrimination anti-chrétienne.

L’hystérie actuelle dite « islamophobe » fait oublier que des milliers de femmes chrétiennes se voilent encore à travers le monde, malgré l’idéologie globaliste, libérale et féministe.

Yvonne Allen applique les enseignements de Saint Paul dans Corinthiens 11 relatifs au port du voile chez la femme chrétienne.

Sources : The Washington Times, Alabama News,

Publicités