Mots-clefs

, , , , , , , , ,

Sans qu’on en dise jusqu’ici un mot en Europe, il y a dans l’entourage direct et quotidien d’Hillary Clinton un couple qui mérite une attention très particulière. Il s’agit du militant sioniste Anthony Weiner et de son épouse Huma Abedin, issue d’une famille liée à l’élite de la mouvance des Frères Musulmans.

Huma Abedin est l’assistante personnelle d’Hillary Clinton. Elle a été son chef de cabinet lorsqu’Hillary Clinton était secrétaire d’Etat. Les deux femmes ne se quittent pas. Huma Abedin est toujours à proximité d’Hillary Clinton.

Huma Abedin et les Frères Musulmans

Huma Abedin, née en 1976, est à moitié indienne et à moitié pakistanaise, est actuellement sous le feu des critiques car elle est une éditrice depuis plusieurs années d’un journal musulman radical.

Son père, Syed Abedin (1928-1993), de nationalité indienne, a été professeur d’université en Arabie saoudite. Sa mère, Saicha Mahmood Abedin, de nationalité pakistanaise, est professeur à l’université de Jeddah en Arabie saoudite. Les parents d’Huma Abedin se sont installés avec leur fille en Arabie saoudite en 1978 et y ont fondé l’Institute of Muslim Minority Affairs, lié aux Frères Musulmans. Cet institut publie le Journal of Muslim Minority Affairs. Huma Abedin en a été rédactrice en chef, de 1996 à 2008, avant que ne lui succède à ce poste sa sœur Heba Abedin. Son frère Hassan Abedin y écrit également.

Anthony Weiner, le mari juif sioniste d’Huma Abedin

En 2010, la musulmane Huma Abedin a épousé Anthony Weiner.

Anthony David Weiner est né en 1964. Son père, Mort Weiner, est avocat. Sa mère, Frances (née Finkelstein), est professeur dans une haute école publique. Anthony Weiner est un politicien sioniste.

En 2006, il avait notamment critiqué le journal The New York Times et l’association Amnesty International, estimant qu’ils avaient des préjugés contre Israël. Anthony Weiner et Huma Abedin ont eu un fils en 2011, Jordan Zain Weiner.

Lire la suite sur Médias-Presse-Info.

Les réactions de la presse sioniste

De façon intéressante, la presse sioniste populiste en ligne s’est naturellement jetée sur ce morceau, essentiellement pour attaque Hillary Clinton à travers la personne de sa conseillère. Étrangement, il n’est peu ou pas du tout fait mention du mari de cette dernière, pourtant militant sioniste avéré.

Abe.png

Ces contradictions échappent au sioniste populiste, comme au populiste « patriote » européen. Le catholique orthodoxe bien formé ne doit pas ignorer qu’il existe des liens profonds entre ces élites wahhabites ou Frères Musulmans et les élites sionistes. Du moins, ces tendances intégristes de l’islam moderne et du post-judaïsme actuel, dit sionisme, s’affrontent en apparence dans la binarité du débat public, mais concourent en réalité à de nombreux objectifs communs, dont les ambitions quant au remodelage du Moyen-Orient sont le cœur.

A propos de Huma Abedin et d’Antony Weiner.

Ce couple qui étonnera les novices a tout de l’artificialité d’un mariage ambitieux et politique. Ce couple rappelle d’ailleurs énormément le couple tout aussi factice, de notoriété publique, que forment Hillary et Bill Clinton, eux aussi unis sous les auspices de l’ambition et de la soif de pouvoir. Huma et Antony paraissent plus conformes à la modernité actuelle, une sorte de prototype de la créolité de l’élite mondialiste de demain. Chose aussi étonnante : de nombreux médias américains prétendent qu’il existe une relation lesbienne entre Huma Abedin et Hilary Clinton, ce qui n’est pas impossible dans la mesure où le lesbianisme de cette dernière est connu. D’un autre côté, on sait qu’Antony Weiner avait du démissionner du Congrès en 2011 suite à la révélation d’un scandale l’impliquant dans une affaire de relation extraconjugale. Depuis, de nombreuses affaires de mœurs ont continué de le poursuivre, notamment à propos de « très jeunes filles », ce qui lui donne un point commun avec Bill Clinton, menacé depuis de nombreuses années par l’explosion de nombreux scandales de pédophilie . Pour autant, les schémas demeurent immuables : Huma, comme nous l’avons vu, est issue de la haute bourgeoisie universitaire et islamique indo-arabe, influencée par le libéral-conservatisme d’origine ésotérique des frères musulmans. Antony Weiner, quant à lui, est issu de la haute bourgeoisie américano-sioniste typique de la fin du XXe siècle, père grand avocat, mère grande universitaire. Aussi, il y a beaucoup de faux chez les populistes sionistes qui annoncent le prochain gouvernement islamiste d’Hilary Clinton. Il faut savoir que pour ces militants, aucun président américain n’est suffisamment sioniste et la moindre critique envers la politique du régime sioniste, ne serait-ce que sur la réglementation douanière, provoque des fureurs extrêmes dans leur abondante presse numérique. Or, il ne s’agit nullement d’une infiltration sournoise de la part d’une habile agent islamiste, mais bien d’une complicité ancienne qui existe entre ces élites américaines sionistes et les élites intellectuelles comme financières, des tendances libérales-conservatrices de l’islam moderne, c’est à dire, aussi bien les frères musulmans que les wahhabites d’Arabie Saoudite.

~ Argentinat ~

Publicités