Mots-clefs

, , , ,

Frère Daoud (David) Kassabry, membre des Frères Catholiques des Écoles Chrétiennes (Institut des Frères des Écoles Chrétiennes, réseau LaSalle), dirige quatre écoles et une université chrétienne en Terre Sainte.

web-palestyna-chrzescc81cijanin-arab-rzym-polaris-east-news

Aleteia : Comment un groupe de Palestine s’est-il retrouvé aux JMJ de Pologne ?

Frère Daoud (David) Kassabry :Nous avons formé un groupe de jeunes de nos écoles et aumôneries, pour découvrir la foi des polonais, et renforcer la nôtre. En tant qu’Institut des Frères des Écoles Chrétiennes, nous avons rejoint le pèlerinage organisé par le Patriarcat latin de Jérusalem. Au total, nous sommes 180.

Comment avez-vous préparé les JMJ ?

Pendant huit mois, nous avons organisé des réunions hebdomadaires. Par ce pèlerinage, notre objectif était de mieux connaître Jésus. Nous avons beau venir de sa terre natale, nous avons besoin d’événements tels que les JMJ pour régénérer notre foi.

Votre optique était donc purement religieuse ?

Pas seulement. L’Autorité palestinienne et les chrétiens arabes du pays connaissent une situation politique complexe, nous sommes tous épuisés. Nous ne voyons aucune porte de sortie au problème. Alors les JMJ sont pour nous une chance de redécouvrir l’espoir et la joie de vivre.

Quelles sont vos premières impressions de la Pologne ?

Les Polonais ont été d’une hospitalité exceptionnelle. Pour nous qui faisons face à la suspicion au quotidien, c’est très touchant. Sur le plan religieux, nous avons été impressionnés par le nombre de jeunes dans les églises, par la connaissance et la compréhension qu’ont les Polonais de la foi et de Jésus, bien supérieure à la nôtre, alors que nous venons de la Terre de Jésus Christ.

Lire la suite sur Aleteia.

Publicités