Le Conseil de sécurité n’est pas parvenu à adopter une déclaration sur l’attentat terroriste dans la ville syrienne de Homs, selon le média russe Sputnik.

 Selon le journal d’information russe, le texte préparé par la Russie n’a pas arrangé les Etats-Unis. « La délégation américaine a proposé des amendements inconvenables pour la partie russe. En résultat, la déclaration n’a pas été adoptée« , a expliqué la source citée par le journal.

Le ministère des Affaires étrangères de Syrie Wallid Muallem a envoyé un message au secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon et au Conseil de sécurité dans lequel il s’est déclaré scandalisé de l’absence d’une réaction aux attaques de la part de la communauté internationale.

En effet, à la suite des attentats de Paris par des terroristes français revenus de Syrie où ils avaient combattus pour l’état islamique, une grande opération de solidarité mondiale avait été mise en place et relayée par le monde politico-médiatique aux USA et dans l’Union Européenne. La veille de cet attentat, des attaques terroristes avaient ensanglanté Lattakié et Beyrouth, sans aucune réaction de la « communauté internationale ». La semaine dernière, une attaque terroriste revendiquée par l’état islamique avait fait plusieurs dizaines de victimes innocentes devant un hôpital à Homs.
Toutefois, le patron des Affaires humanitaires de l’Onu, Stephen O’Brien, a jugé lundi « inacceptables » les « attaques aveugles » menées contre les civils à Damas et dans sa région.
Source :
Sputnik
L’Orient – Le Jour
Publicités