Mots-clés

, , , ,

Fin octobre 2013, «  les forces de l’opposition » des islamistes « modérés », soutenues par les USA et l’UE, envahirent et occupèrent la petite ville durant une semaine, avant d’être expulsées par l’armée syrienne. Quarante-cinq Chrétiens, hommes, femmes et enfants furent tués, certains atrocement torturés à mort. Les 14 églises de Sadad, dont certaines très anciennes, furent pillées et détruites. Les corps de 6 personnes appartenant à la même famille furent retrouvés au fond d’un puits, un sort tragique, de plus en plus souvent réservé à ces « sous-humains » de « Chrétiens » par les combattants d’Allah. Les jihadistes tournèrent une vidéo sous-titrée en anglais des personnes qu’ils massacrèrent sans pitié :

AttentionCertains passages contenus dans cette vidéo sont susceptibles de choquer les âmes sensibles, notamment des jeunes gens. Veuillez bien prendre cela en considération.

« Ce qui s’est passé à Sadad constitue le plus grave et le plus important massacre de Chrétiens ayant eu lieu en Syrie depuis deux ans et demi … » C’est en ces mots que s’exprima l’Archevêque Selwanos Boutros Alnemeh, métropolite syro-orthodoxe d’Homs et Hama.

Saccage de l'Eglise Saint Theodoros à Sadad

Saccage de l’Eglise Saint Theodoros à Sadad

Quarante-cinq civils innocents furent martyrisés sans raison, dont plusieurs femmes et enfants, et nombre d’entre eux furent ensuite jetés dans des fosses communes. D’autres civils furent menacés et terrorisés. Trente personnes furent blessées et dix portées disparues. Pendant une semaine interminable, 1500 familles furent prises en otages et utilisées comme boucliers humains. Parmi elles, des enfants, des personnes âgées, des jeunes gens et jeunes filles. Toutes les maisons furent pillées et les propriétés détruites. Les églises furent vandalisées et désacralisées, des livres anciens détruits, ainsi que des meubles précieux… recouvertes de graffitis hostiles au christianisme. Ce qui s’est passé à Sadat est le plus grand massacre de Chrétiens en Syrie, le second au Moyen Orient, après le terrible attentat perpétré en Irak en 2010 dans l’Eglise de Notre Dame du Salut, au cours duquel des jihadistes, liés à al-Qaïda, prirent d’assaut l’église pendant la messe et tuèrent 60 Chrétiens.

Souvenir d'une famille chrétienne de Sadad torturée, exécutée en jetée dans les fosses communes par les rebelles et les islamistes

Souvenir d’une famille chrétienne de Sadad torturée, exécutée en jetée dans les fosses communes par les rebelles et les islamistes

En Syrie, l’administration Obama reste déterminée à soutenir les « rebelles » – (seulement les «modérés», comme les assassins de Chrétiens, l’armée libre syrienne.)

En voyant l’une des vidéos arabes tournée après le massacre de Sadad et montrant les corps mutilés des membres d’une même famille, retirés du puits où ils furent jetés après avoir été torturés et tués par les jihadistes, un parent de la malheureuse famille, les yeux remplis de larmes, déclara :

«Ce que j’avais de plus précieux dans l’univers, ma famille, n’est plus, je suis maintenant seul, mais grâce à Dieu, je suis entouré de gens de cœur, épris de paix et qui ont décidé de rester, malgré les dangers. »

Funérailles des martyrs chrétiens de Sadad à Fairouzeh, dans la banlieue de Homs

Funérailles des martyrs chrétiens de Sadad à Fairouzeh, dans la banlieue de Homs

«J’aimerais dire aux jihadistes : « retrouvez vos esprits. » Les problèmes du monde ne peuvent être résolus que par l’intelligence et la connaissance. Assez de folie. Les gens sont à bout de nerfs. Assez, assez, retrouvez vos esprits ; vous les gens, vous les humains, retournez à votre humanité, assez de crimes. »

Sources :

Aide à l’Eglise en détresse

Raymond Ibrahim traduit par Mme. Rosaly de Dreuz.

Syria_the_names_of_the_martyrs_of_Sadad_during_the_attack_in_late_October_642px

 

Publicités