Dans la région d’Hassaké, au nord-est de la Syrie, nos frères chrétiens assyriens sont particulièrement exposés aux exactions de l’état islamiste. Les djihadistes du prétendu « Etat islamique » ont remis en liberté le 9 décembre 25 autres chrétiens assyriens qui faisaient partie du groupe nourri d’otages qu’ils avaient capturé le 23 février dernier lorsque leurs milices avaient déclenché une offensive contre les villages à majorité chrétienne assyrienne se trouvant dans la vallée du Khabur, en province d’Hassakè, dans le nord-est du pays. Selon des sources locales reprises par l’Assyrian International News Agengy (Aina), le groupe d’otages libérés comprend des hommes, des jeunes gens et deux enfants de moins de dix ans qui, après avoir été relâchés, ont rejoint, dans des conditions de santé passables, la petite ville de Tel Tamar, laquelle a été tragiquement touchée cette semaine par un attentat criminel des islamistes. Nous sommes en union de prières avec nos frères assyriens pour la libération des otages et pour l’éradication de l’état islamique par l’armée syrienne et la Russie.

Publicités