Mots-clefs

, , , , ,

Trois véhicules explosifs ont tué plus de soixante personnes et fait plus de 80 blessés dans la ville de Tel Tamer dans la province d’Hassaké dans le nord-est de la Syrie, a rapporté Reuters jeudi.
12359842_564775360355161_8714117411590249820_n
Les explosions ont eu lieu près de l’hopital militaire kurde et de la très fréquentée place du marché Al Jumla, où beaucoup périrent. La plupart des victimes sont des civils, mais également quelques miliciens kurdes et assyriens des forces d’auto-défense.
11036581_1072810662770121_4965274947492764132_n 12316500_1072810746103446_1603438170885023055_n 12341267_1072810896103431_6541144380571973857_n 12369223_1072810712770116_102558233365623505_n
La ville de Tel Tamer qui abrite une grande communauté de chrétiens assyriens est devenue une cible récurrente des terroristes de l’état islamique depuis quelques mois.
La puissance des engins explosifs a endommagé de nombreux bâtiments autour de la place du marché.

La puissance des engins explosifs a endommagé de nombreux bâtiments autour de la place du marché.

12360044_1072810046103516_1332015090629585206_n

En septembre dernier, les terroristes de l’état islamique avaient organisé une série d’attentats mortels sur la ville d’Hassaké, tuant une quarantaine de civils et en blessant une centaine d’autres. En février, les terroristes de l’état islamique prirent en otage près de 200 chrétiens et détruisirent cinq églises, ce qui provoqua la fuite de beaucoup d’habitants vers les campagnes environnantes.
Les forces kurdes et les milices locales se sont temporairement alliées à l’armée syrienne afin de faire front commun et d’éradiquer l’état islamique dans le nord-est de la Syrie.
Si aucun groupe islamiste n’a encore revendiqué l’attentat, la force de sécurité kurde Asayish a déclaré à l’agence Reuters qu’elle soupçonnait logiquement la responsabilité de l’état islamique.
~ A r g e n t i n a t ~
Publicités