Mots-clefs

, , , , , , , , , ,

saoudi-air-force_260415

Dans un rapport intitulé Nos enfants sont bombardés, Amnesty International signale qu’au moins cinq frappes aériennes ont été commises envers des écoles du Yémen par la coalition panarabe placée sous le commandement de l’Arabie Saoudite, et ce depuis cet été, provoquant ainsi la mort de cinq civils et en blessant quatorze autres, dont quatre enfants.

Outre le triste bilan humain, sont également recensés de considérables dégâts matériels qui ont perturbé l’accès à l’enseignement de près de 6 500 enfants, en des provinces comme Hodeida, Sanaa et Hajjah.

De plus, l’ONG fait part de plusieurs frappes successives et précises sur les établissements, rendant compte d’un acte de destruction volontaire.

L’Arabie Saoudite est soutenue matériellement dans cette agression par les Etats-Unis et la Grande-Bretagne : lui ont été délivré 12 000 bombes de 200 à 900kg, 1500 « bunker busters » permettant l’annihilation de cibles blindées ou souterraines, et 6300 bombes guidées de type Paveway II et Paveway III. Quant à l’ensemble du contrat , il a été évalué à 1.3 milliard de dollars.

Rappelons enfin que des vidéos amatrices avaient émergé sur les réseaux sociaux au cours des mois derniers, délivrant des images d’explosions spectaculaires pouvant être le résultat d’utilisations de bombes à neutrons sur le territoire du Yémen,  commanditées par la monarchie wahhabite avec la participation complice d’Israël et d’alliés du golfe arabique.

Publicités