Mots-clefs

, , , , , ,

Presque chaque nuit, les troupes israéliennes mènent des missions secrètes afin de sauver les vies d’insurgés syriens, tous ennemis jurés de l’état juif. Le Mail Online a obtenu des accès inédits pour suivre ces missions secrètes à haut risque. […]

2EEF595300000578-3315347-image-a-3_1448901325655

L’entité sioniste présente ces sauvetages nocturnes comme de pures et altruistes opérations humanitaires et comme autant d’opérations permettant de « gagner des cœurs et des esprits » en Syrie. Mais des analystes plus sérieux et réalistes suggèrent plutôt que l’entité sioniste a en réalité conclu un pacte avec le diable en offrant un support appuyé aux rebelles sunnites islamistes qui agissent contre la Syrie dans l’espoir de nuire à ses ennemis le Hezbollah et l’Iran.

 » En offrant de l’aide médicale à ces combattants islamistes, Israel [l’entité sioniste, ndlr] a conclu un pacte avec le diable« , affirme Kalam Alam, chargé d’étude au Royal United Services Institute.

Beaucoup de ces blessés sauvés par l’entité sioniste appartiennent à des groupes salafistes qui entretiennent par ailleurs une haine farouche de l’état Juif. Il a été rapporté à de nombreuses reprises que beaucoup d’entre eux appartiendraient au Jabhat al Nusra, la branche local d’Al Qaeda, qui s’est rendue coupable de l’élèvement de personnel de la mission de maintien de la paix de l’ONU dans la région et du massacre généralisé de chrétiens en Syrie.

2F0768E000000578-3315347-image-a-1_1449584136653

Cela fait trois ans que l’entité sioniste conduit ces opérations de sauvetage de rebelles islamistes à la frontière syrienne, sauvant plus de 2000 vies pour un cout d’environ 50 millions de shekels, soit quasiment 9 millions de livres sterling.

Lire la suite dans le Daily Mail.

Traduction par A r g e n t i n a t

Commentaire de la rédaction d’Argentinat :

Comme tous les observateurs sérieux l’ont remarqué, personne ne croit sérieusement que l’état sioniste offrirait une aide médicale pour de simples raisons « humanitaires » à des rebelles islamistes qui a priori porte une haine farouche à l’entité sioniste. Tout d’abord, en quatre ans de rébellion islamiste en Syrie, ni les factions rebelles salafistes (Al -Nusra et autres groupes plus ou moins liés à Al-Qaida), ni l’état islamique, ne s’en sont pris une seule fois à l’entité sioniste. D’autre part, le double-discours classique des décideurs sionistes ne suffit pas à camoufler le traitement inhumain que les soldats israéliens imposent quotidiennement aux Palestiniens. Depuis l’échec de l’invasion impérialiste de la Syrie grâce à l’intervention de la Russie, un certain regain de brutalité militaire a été observée en Palestine occupée. Il y a quelques jours encore, une terrible vidéo a montré des soldats et des citoyens israéliens s’en prendre à une jeune femme palestinienne et la forcer à ramasser un couteau afin de justifier son arrestation.

Une autre vidéo toute aussi significative est celle de ce jeune soldat israélien qui se plaint de ne recevoir aucune aide médicale de son propre gouvernement, alors qu’il affirme avoir fièrement tué plus de 40 palestiniens pour l’état sioniste. Paradoxalement, l’état sioniste préfère soigner les islamistes d’Al Nusra plutôt que ses propres vétérans.

Publicités