Mots-clefs

, , , , , , ,

Le chœur Saint-Ignace de Damas a chanté cette semaine dans la cathédrale de Strasbourg. L’occasion pour ces frères syriens de rappeler aux journalistes d’Arte quelques vérités à propos de la Syrie, de Bashar Al-Assad et des chrétiens, loin de la propagande désuète servie depuis maintenant 5 ans par politiciens et médiats. La chaine Arte fait elle-même amende honorable, au vu des invraisemblables (et criminelles) propagandes anti-syriennes diffusées par ses équipes depuis 2011. Lire ici, et surtout regarder ! M’enfin, chacun sait que le milliardaire et criminel de guerre marocco-israélien Bernard Henri-Levy siège depuis des lustres au conseil de surveillance d’Arte, donc, pas de quoi s’ étonner à ce niveau là.

Quelle joie d’avoir reçu dans notre cité argentine ce cœur magnifique, mais quel honte pour le régime républicain, d’avoir accueilli ces chanteurs chrétiens dans d’aussi scandaleuses conditions. Heureusement, tout s’est finalement réglé et le groupe a pu chanter cette semaine dans la cathédrale et dans les rues de Strasbourg.

chorale-st-ignace

En effet, en septembre dernier , les chanteurs du Chœur Saint-Ignace se rendent à Beyrouth afin d’y constituer les visas nécessaires à leur voyage en France. Arrivés à l’ambassade de France, munis de billets d’avion aller-retour, d’une réservation d’hôtel et d’une attestation du maire de Strasbourg Roland Ries, dont la collectivité subventionne le festival, leurs visas ont été refusés car leurs dossiers ont été jugés « pas fiables »

Ainsi donc, en Septembre 2015, la république française refusait un visa à une chorale de chrétiens grec-orthodoxes invitée à un festival international, mais dans le même temps, des hordes migratoires exceptionnelles déferlaient soudainement sur toute l’Europe, fuyant les guerres provoquées par le terrorisme de DAESH et l’incohérence des politiques de l’OTAN et de ses alliés au Levant, et à la télévision, dans tous les médias, nous nous en souvenons, les politiciens rivalisaient de pathos et d’emphase, à celui qui plaindra e plus ces « migrants » qui émouvaient l’opinion publique européenne.

Tous les migrants illégaux du monde purent alors entrer en France, en Allemagne, en Italie, en Angleterre, où les gouvernements débloquèrent des sommes astronomiques à l’heure même où le chômage des locaux était au plus haut.

Ainsi, beaucoup de migrants illégaux furent accueillis tranquillement dans les structures sociales en France ou en Allemagne, y compris un grand nombre de déserteurs des factions terroristes de la « rébellion » ou de DAESH (nos frères d’Orient nous ont régulièrement communiqué les photographies de ces personnes en tenue de combat et en tenue de migrant arrivé en Europe), tandis qu’une chorale de chrétiens d’Orient, invités par la capitale parlementaire européenne, se voyaient refuser un visa pour cause de « dossiers pas fiables ».

Ce scandale a provoqué la juste colère du pasteur Jean-Louis Hoffet, organisateur des « Sacrées journées », festival des musiques religieuses : « C’est ahurissant ! Je suis outré, stupéfait qu’on puisse refuser un visa à des gens qui viennent chanter leur foi dans nos églises, alors même qu’on fait des grands discours sur l’accueil de 24.000 migrants ! » Et de confirmer :

« Parmi tous les artistes programmés, (bouddhistes chinois et tibétains, hindouistes, soufis tunisiens, les membres de la chorale byzantine de Damas sont les seuls qui se sont vu refuser leur visa ».

Il aura donc fallu protester auprès du ministère de l’intérieur afin que cette situation intolérable soit réglée.

~Argentinat~ 

Sources : http://culturebox.francetvinfo.fr/musique/musique-classique/visas-refuses-une-chorale-chretienne-syrienne-privee-de-festival-a-strasbourg-227407

Publicités