Mots-clefs

, , , , , , , , , ,

Hier, à Lattakié dans l’ouest de la Syrie, un attentat meurtrier a fait plus de 20 victimes innocentes, toutes civiles,  près de l’université Techrine1. Le groupe djihadiste Ahrar Al Sham, responsable de ce crime abject, est pourtant considéré comme l’une des branches de la rébellion « modérée » par lles médiats, les alliés de l’OTAN, la diplomatie de l’UE et par le gouvernement socialiste depuis le début de la guerre. Ce groupe est d’ailleurs notoirement financé par les bailleurs de fond qataris et saoudiens, pays très proches alliés des États-Unis et du régime républicain, comme la plupart des factions islamistes qui opèrent en Syrie depuis 2011 contre l’autorité du gouvernement légitime du Président Bashar Al-Assad. Ajoutons aussi que les fondateurs de cette faction salafiste sont tous issus des Frères Musulmans ou d’Al Qaida, canal historique, c’est à dire d’anciens disciples de Bin Laden. Cet été, ce groupe, parce que rivalisant avec DAESH dans le cadre de la guerre intestine entre djihadistes au Levant, a été largement approché par un certain nombre de responsables américains, dont l’ambassadeur Robert S. Ford,  qui pensaient pouvoir en faire un nouvel allié, mais l’intervention glorieuse de la Russie a entièrement changé la donne. Le puissant Council of Foreign Relations, institut mondialiste para-maçonnique par excellence, a lui aussi réclamé une alliance de l’OTAN avec ces djihadistes d’Ahrar al Sham, comme l’a révélé Médias-Presse-Info2

Ahrar-al-sham-cfr

Cette collusion entre rébellion islamiste liée à Al-Qaida ou Daesh, diplomatie étasunienne ou européenne, et grands médias internationaux s’illustre particulièrement ici. En effet, l’un des leaders du groupe rebelle islamiste « Ahrar al Sham », Labib Al Nahhas, a d’excellentes relations avec l’intelligentsia journalistique américaine, puisqu’il a commis un article il y a quelques mois à peine dans le Washigton Post3 qui est l’un des plus grands journaux aux Etats-Unis.

Comble de l’ironie, Labib Al Nahhas tentait de faire croire, dans cet article, qu’il y avait une différence entre la rébellion islamiste « modérée », et les factions « terroristes ».

Gentils militants modérés d'Ahrar al Sham, fouettant des musulmans jugés insuffisamment pieux.

Gentils militants modérés d’Ahrar al Sham, fouettant des musulmans jugés insuffisamment pieux.

La tragédie qui s’est produite hier à Lattakié démontre une fois de plus que la prétendue rébellion « révolutionnaire » soutenue par l’OTAN, l’UE, les puissances capitalistes et les bailleurs de fonds du Golfe, était bel et bien une subversion islamiste et terroriste depuis le début, devant servir à déstabiliser la région, massacrer les chrétiens d’Orient, persécuter les populations et renverser l’état syrien.

L’intervention miraculeuse de la Russie a réveillé beaucoup de gens qui étaient jusque là endormis par la propagande médiatique et gouvernementale en France, et qui cautionnaient sans s’en rendre compte, tous les massacres commis contre les chrétiens d’Orient et toutes sortes d’innocents, de toutes confessions. Dans l’enquête de François Xanon, « Dans les coulisses de la diplomatie française de Sarkozy à Hollande4 », paru en mai 2015, le président socialiste a admis le plus naturellement du monde que son gouvernement avait fourni dès le début une grande quantité d’armes aux factions rebelles islamistes, avec son ironie habituelle :

«Nous avons commencé quand nous avons eu la certitude qu’elles [ces armes] iraient dans des mains sûres».

~Argentinat

Hommage aux victimes de l’attaque terroriste du 10 novembre 2015 à l’université de Lattakié. Hommage à Mirey Zreika qui y était étudiante en langue anglaise (via Dimpenews). Nos prières les accompagnent. 

 12193611_529577180542222_1710365769909054876_n

3Labib al Nahhas, « The deadly consequences of mislabeling Syria’s revolutionnaries », The Washigton Post, 10 Juillet 2015, https://www.washingtonpost.com/opinions/the-deadly-consequences-of-mislabeling-syrias-revolutionaries/2015/07/10/6dec139e-266e-11e5-aae2-6c4f59b050aa_story.html

Publicités